Le risque dans les paris sportifs2018-01-19T14:57:59+00:00

GÉRER LE RISQUE DANS LES PARIS SPORTIFS

La gestion du risque dans les paris sportifs est certainement un des facteurs les moins pris en compte mais un des plus importants. Lorsqu’on parle sécurité et paris sportifs, on pourrait penser que ces deux termes ne peuvent pas être en accord. Il en est tout autre ! Vous devez prendre en considération l’incertitude dans chacun de vos pronostics et dans votre gestion du capital.

Dans cet article, on ne va pas parler du risque d’addiction mais du risque de perte de pronostic. On va y aller étape par étape pour que tout le monde puisse bien comprendre et ne soit pas découragé.

Comprendre le risque dans les paris sportifs

Le pari sur le sport est une activité avec un danger avéré car elle permet de gagner de l’argent selon la chance que peut avoir une équipe de gagner. C’est justement le fait de gagner de l’argent qui créé la haute probabilité d’échec dans les paris sportifs. De manière générale, les incertitudes sont en corrélation avec toutes les formes d’investissement. Lorsqu’on fait de la spéculation, il y a toujours ce facteur de danger. Ainsi, plus on espère avoir un haut rendement, plus le risque sera élevé.

Pour illustrer cette notion de risque dans les paris, on va prendre un exemple avec un match de foot PSG – Bastia avec des cotes respectives de 1,10 et 3,30. Il y a moins de danger de partir sur le PSG car son aléa de perte est très minime face à une équipe qui n’est pas forte. Pour ce risque minime, on vous propose une cote minime. Inversement avec Bastia, la probabilité de vaincre le PSG est très faible. Si vous espérez gagner avec Bastia, vous prenez beaucoup de d’incertitude sur l’issu du jeu. Le fait de prendre beaucoup de péril, permet d’avoir une cote significative à la prise de risque. On doit prendre beaucoup de risque pour espérer un triplement de mise.

Gestion de son capital

Normalement, si vous lisez cet article c’est que vous êtes un minimum confirmé dans le monde du jeu et des paris. Mais je vais me répéter une fois de plus :il faut allouer un capital dédié à l’investissement dans les paris sportifs ! On appellera ce dernier une bankroll. Et vous devez accepter l’idée que vous pouvez perdre l’intégralité des sommes engagées.

Rappel fait, venons à la gestion du risque dans les paris sportifs et de son capital. Lorsqu’on parle gestion de capital, ou « money management », on détermine comment on gère ses mises. Et pour déterminer ses mises, il faut « décomposer » sa bankroll.

Généralement, on découpe son capital en pourcentage et on voit ce que nous donne 1% en argent. Par exemple, j’ai 10 000€ de capital, je le divise en pourcentage pour avoir 1%, j’ai donc 100€ pour 1%. Ce pourcentage est ce que j’appelle « 1 unité », j’ai donc un capital de 100 unités.

En procédant de la sorte, vous avez une vue de l’ensemble de votre capital. Lorsqu’il est en dessous de 100 unités, vous êtes en négatif, et au dessus de 100 unités, vous en positif.

Gestion des mises pour réduire le risque dans les paris sportifs

On arrive à un moment cruciale dans la gestion du risque pour le joueur : quelle mise doit-on faire dans notre pari sportif?

Quand vous êtes au moment de déterminer des mises en fonction de votre capital, c’est que vous êtes sur la bonne voie pour être rentable ! Vous commencez à avoir une technique de gestion de votre capital. Maintenant il faut adapter cette gestion aux aléas de chaque pronostic.

Chaque pari sportif à une probabilité d’échec et c’est cette dernière qui détermine la chance de réussite. Certain joueur alloue un certain nombre d’unité selon la confiance accordé au pronostic. Par exemple, si on estime que notre pronostic a une confiance de 4 sur une échelle de 5, on va lui attribuer 3 unités. Un autre prono avec un indice de 2/5 aura 1,5 unités. On dispose nos unités pour maximiser le rendement selon votre probabilité de réussite de votre sélection. C’est ce qu’on appelle le money management par la formule de Kelly Criterion.

Mais chez PRONOTIPS, on n’aime pas ce genre de gestion du risque avec le capital. Ce n’est pas une bonne manière d’appréhender le risque dans les paris sportifs. Les pertes sont souvent supérieures aux bénéfices car les paris avec des bonnes confiances peuvent échouer. Il y a toujours de grande surprise dans le sport ! Lorsque ce scénario arrive, vous perdez plusieurs unités sur un seul pronostic. Pour le rattraper, vous devez avoir plusieurs gains ou un pronostic haute confiance avec une cote supérieure à 2. Vous comprenez très vite que ce type de gestion, bien qu’intéressante, se révèle assez risquée.

Comme on n’aime pas le risque, on le minimise pour chaque pronostic en choisissant une mise d’une unité. L’intégralité de nos pronostics ont la même valeur (1 unité). C’est ce qu’on appelle du « flat betting ». La malchance est présente pour chaque pronostic et nous ne voulons pas que notre capital soit engagé. Nous avons d’autres approches que la gestion du capital pour atténuer le risque. Je vous laisse la découvrir dans les prochains paragraphes.

La sélection des cotes selon le risque dans les paris sportifs

Quand on sélectionne un match avec une équipe qui a une forte probabilité de gagner, on a la cote qui va avec. Cette dernière peut être basse, voir très basse, et ce n’est pas ce qui nous fera être rentable dans les paris sportifs. La notion de risque dans les paris sportifs peut être très faible lorsqu’on a des matchs où des favoris vont écraser des outsiders. On va gagner notre pari et de l’argent. Mais combien ? Au maximum on aura une cote de 1.3, on gagne 0.3 unité pour risquer de perdre 1 unité. Il faut qu’on fasse 4 pronostics justes avec une cote de 1.30 pour essuyer 1 perte. Ce n’est pas de cette manière qu’on devient rentable. C’est pour ça qu’on peut gagner aux paris sportifs mais perdre de l’argent. C’est le fameux « taux de réussite » que certaines personnes mettent en avant. Mais ce dernier, bien que haut, n’est pas forcément synonyme de rentabilité et de gain d’argent. Il y a des personnes avec un taux de réussite de 25% qui ont 40% de rentabilité.

 Mais comment cela est-il possible ?

Avec la cote !

C’est exclusivement le choix de la cote qui vous fera être rentable. Sélectionner des cotes trop basse n’aura aucun intérêt sur le rendement du pari. Un joueur qui ne prend que des cotes en dessous de 1,70 est un mauvais investisseur. En soit, c’est un joueur et non un investisseur. Car il n’a pas pris en considération la valeur de l’aléa sur le pronostic. Et encore moins la rentabilité de sa sélection. Le bénéfice/risque est disproportionnée pour engager une unité lorsque la cote est trop faible. Nous estimons que la cote minimum doit être à 1.70 pour être sélectionnée. Ce n’est qu’avec des cotes égales ou supérieures à 1.70 que vous pouvez vous permettre de perdre des placements. Et c’est normal de perdre car le sport est fait de surprises !

En bref, il vaut mieux engager le levier du bookmaker, par la cote, que de le faire en misant plus. C’est à dire que vous ne prenez pas plus de risque en mettant votre capital pour gagner plus d’argent. Vous utilisez les opportunités de gains du bookmaker pour gagner plus, grâce à la cote, avec une mise qui est toujours stable.

Choix des équipes en incluant la notion de risque dans les paris sportifs

Quelle est l’origine du risque dans les paris sportifs ? La performance de l’équipe sélectionnée. Il faut faire une bonne analyse des capacités de l’équipe sur lequel on veut faire son investissement. Certaines personnes font une sélection au jour le jour et d’autre sur le long terme. Nous avons tendance à choisir la seconde option.

Vous avez certains clubs qui ont un fort potentiel et vont l’exploiter tout au long de la saison. Il y a des équipes qui seront toujours dans le bas du classement puis d’autres qui seront au milieu. Ces derniers ont un potentiel de rentabilité car ils ont souvent des cotes assez intéressantes et un taux de réussite concluant. Il est pertinent de prendre en considération les équipes fortes et moyennes car elles auront un bénéfice/risque intéressant.

La régularité des équipes en tête de classement vous permet d’appréhender l’aléa avec plus de recul car vous connaissez les capacités des collectifs. Ces derniers n’ont pas beaucoup de volatilité dans leur résultat. Les cotes ne seront pas toujours intéressantes et c’est à ce moment là qu’il faut s’abstenir de faire un placement. Pensez toujours aux dangers et aux bénéfices que peut rapporter la victoire.

Les clubs de milieux de classement auront une volatilité plus forte, il y aura donc des possibilités d’avoir des bonnes cotes. On est à la recherche d’une value bet à chaque fois pour que le rendement soit optimisé par rapport au risque dans les paris sportifs.

C’est la volatilité d’une équipe qui peut permettre la variation des cotes. Et cette dernière n’est pas synonyme de plus ou moins de danger. Ne vous basez surtout pas sur la valeur d’une cote pour déterminer les chances de succès. Certes, c’est un indicateur mais il est trop faible pour ne garder que lui. Et ce n’est surtout pas un indicateur du risque dans les paris sportifs. L’investisseur milliardaire Warren Buffett considère que le risque ne provient pas de la volatilité d’un cours mais simplement de la probabilité de perdre définitivement son capital. Donc pour l’investisseur long terme, la volatilité est une opportunité d’acheter à un meilleur prix et non un risque. C’est similaire lorsque vous transposez ceci aux aléas dans les paris sportifs. Suivre des équipes sur le long terme est intéressant car vous aurez certainement un rendement positif en choisissant les bons matchs avec des values. C’est de cette manière qu’on arrive à rentabiliser les investissements et faire de l’argent. Il faut se détacher de la notion de joueur pour aller vers l’investisseur.

En bref :

Le risque dans les paris sportifs sera toujours présent. Ce n’est pas parce qu’un match a une cote de 1.10 qu’il est sûr ou comme certain aime dire « safe ». Vous devez toujours faire le pour et le contre à la sélection d’une équipe.

Mais aussi, le risque vient surtout de ne pas savoir ce que l’on fait. Vous devez être en mesure de pouvoir justifier rationnellement chacun de vos choix d’investissements. Ce n’est pas sur un « tuyau », sur une news sur facebook ou sur un article de journal qu’il faut prendre ses décisions.

Il faut apprendre constamment, tout le temps se renseigner, suivre son propre jugement et investir sur le long terme pour réduire la malchance dans les paris sportifs. Et surtout ne pas être un joueur car engager de l’argent n’est pas un jeu.

Chez PRONOTIPS, vous avez la chance d’avoir des pronostiqueurs professionnels qui font ça pour vous dans le Club Fermé. Donc n’hésitez pas à vous inscrire et à découvrir le Club des gagnants long terme dans les paris sportifs !

FAIRE PARTIE DU CLUB!

Venez nous rejoindre sur notre page Facebook pour échanger avec la communauté!

Pour plus de gains, n’hésitez pas à vous inscrire gratuitement dans notre club privé!